la kinésithérapie, thérapeutique non médicamenteuse

Posted by kineblog on June 23, 2011

Dans un rapport d’orientation, la Haute Autorité de santé (HAS) livre quelques pistes pour améliorer le recours aux thérapeutiques non médicamenteuses, en particulier dans le cas des patients souffrant de maladies chroniques. Cette réflexion inédite vise à « sortir d’une prise en charge essentiellement centrée sur le médicament ».

“…la revue de la littĂ©rature a permis de constater que l’information Ă  laquelle ont accès les mĂ©decins, dans le cadre de leur exercice, Ă©tait dĂ©sĂ©quilibrĂ©e : elle est surabondante concernant les mĂ©dicaments et insuffisante concernant les thĂ©rapeutiques non mĂ©dicamenteuses. Ce dĂ©sĂ©quilibre s’explique en partie par le fait que les mĂ©decins privilĂ©gient les canaux d’information Ă©manant de l’industrie pharmaceutique au motif qu’ils les jugent plus accessibles et davantage conformes Ă  leurs besoins. Ils leur offriraient des informations claires, synthĂ©tiques et adaptĂ©es aux exigences de leur exercice quotidien.
Or, par principe, l’industrie pharmaceutique consacre des moyens financiers pour diffuser l’information médicale dans un objectif lucratif. Elle n’est donc pas spontanément incitée à garantir que les médecins aient accès à une information médicale de qualité sur les bénéfices associés à la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses
…”

“…certaines thĂ©rapeutiques, telles que les techniques de rĂ©Ă©ducation ou encore les psychothĂ©rapies, nĂ©cessitent obligatoirement une interaction entre le patient et un professionnel de santĂ© spĂ©cialisĂ© (ex. kinĂ©sithĂ©rapeute, psychologue)…”

Le rapport rĂ©alisĂ© par la HAS Ă  la demande de la direction de la SĂ©curitĂ© sociale avait pour objectif d’identifier les freins afin de proposer quelques pistes pour amĂ©liorer la prescription des thĂ©rapeutiques non mĂ©dicamenteuses : règles hygiĂ©no-diĂ©tĂ©tiques (rĂ©gimes diĂ©tĂ©tiques, activitĂ©s physiques et sportives, modifications du comportement alimentaires, règles d’hygiène), les traitements psychologiques (thĂ©rapies d’inspiration analytique ou cognitivo-comportementales) et les thĂ©rapies physiques (kinĂ©sithĂ©rapie, ergothĂ©rapie…).

> lire le rapport d’orientation DĂ©veloppement de la prescription de thĂ©rapeutiques non mĂ©dicamenteuses validĂ©es, HAS Avril 2011, 94 pages au format pdf

Trackbacks

Use this link to trackback from your own site.

Comments

You must be logged in to leave a response.