kinésithérapeutes : la réforme des études victime d’un blocage politique ?

Posted by kineblog on June 13, 2011

Les masseurs-kinésithérapeutes se dotent d’un référentiel métier
“Les masseurs-kinĂ©sithĂ©rapeutes mettent de l’ordre dans leur profession.
Comme les infirmiers et les sages-femmes avant eux, les kinĂ©s ont Ă  prĂ©sent leur rĂ©fĂ©rentiel mĂ©tier et compĂ©tences. Le document, prĂ©sentĂ© publiquement le 9 juin 2011, a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© en 6 mois par le Conseil national de l’Ordre et Guy Le Boterf, un expert international. « Cela manquait Ă©normĂ©ment Ă  la profession. Jusqu’ici, on parlait de connaissances et de savoir-faire, sans se soucier s’ils Ă©taient bien utilisĂ©s. Aujourd’hui, on parle de compĂ©tences. Que met en oeuvre le masseur-kinĂ©sithĂ©rapeute pour rĂ©aliser des actes de qualitĂ© ? », explique Jacques Vaillant, vice-prĂ©sident du Conseil national de l’Ordre.”

“Une rĂ©fĂ©rence pour les Ă©tudiants et les professionnels

Ce document de référence part des situations types d’exercice du kiné, mentionne ce qu’on attend de lui dans ces situations, les critères de réalisation souhaitables, aborde la question des lieux d’exercice, conclut par les savoirs et savoir-faire généraux et spécifiques mobilisés. Il servira en premier lieu aux instituts de formation et aux étudiants, mais aussi aux 67 000 masseurs-kinésithérapeutes de France pour leur auto-évaluation et leur formation continue. En outre, il permettra au métier de se positionner par rapport aux autres professions de santé, comme les ostéopathes.

La réforme des études victime d’un blocage politique ?

La publication de ce rĂ©fĂ©rentiel remet Ă  l’ordre du jour la rĂ©forme des Ă©tudes de masseur-kinĂ©sithĂ©rapeute, aujourd’hui en stand by, dans l’attente d’un arbitrage de Nora Berra, la secrĂ©taire d’État chargĂ©e de la SantĂ©. « Le ministère avait lui-mĂŞme entrepris la crĂ©ation d’un rĂ©fĂ©rentiel il y a 3 ans avant de tout arrĂŞter en dĂ©cembre 2010. Il s’est rendu compte que cela conduirait Ă  la prolongation des Ă©tudes de 2 ans. Le Conseil national de l’Ordre a alors pris les choses en main en faisant appel Ă  un expert neutre », raconte Jacques Vaillant. Aujourd’hui, il faut 3 ans après le bac pour ĂŞtre kinĂ©. La profession prĂ©conise au moins 4 ans d’études sur le cĹ“ur du mĂ©tier (sans compter la 1re annĂ©e d’études de santĂ©), selon le modèle international.”

> source Educpros
> télécharger le Référentiel du métier et des compétences du Masseur Kinésithérapeute, CNOMK, juin 2011, 32 pages au format pdf

Related Articles:

Trackbacks

Use this link to trackback from your own site.

Comments

You must be logged in to leave a response.