Bien-être et santé mentale : des atouts indispensables pour bien vieillir

Posted by kineblog on June 09, 2011

La conation désigne l’aptitude à initier et à amorcer une action tout en lui donnant un sens. C’est la fonction conative qui a permis à l’homme de voler dans l’espace ou qui donne envie le dimanche de sortir du lit pour faire un tennis ou rendre visite à des amis. La conation incite à créer et à entreprendre. Elle nous rend curieux du futur et stimule notre vitalité. Elle est intimement liée au désir. Elle est le garant de notre dynamisme et de notre élan vital.

Lorsque cette fonction vient à manquer, les conséquences sont habituellement désastreuses. « Un jour vient où vous manque une seule chose et ce n’est pas l’objet de votre désir : c’est le désir. » Le spectacle navrant de certains vieillards en maison de retraite illustre tristement cette remarque de Marcel Jouhandeau.
Indifférents, passifs, le regard perdu dans le vide, ils ont perdu la capacité d’amorcer spontanément la moindre tâche et peuvent rester toute la journée sur le fauteuil qu’on leur a désigné. Seuls ils ne font rien ; sollicités ils agissent. Certains diront d’eux qu’ils sont déprimés, d’autres qu’ils sont atteints d’une maladie démentielle. Il est vrai que la dépression (quel que soit l’âge) et les démences (Alzheimer, démences vasculaires, etc.) sont les principaux pourvoyeurs de troubles de la conation. Mais l’absence de désir, le manque d’énergie et l’affaissement de la volonté peuvent apparaître indépendamment d’une maladie organique ou d’un trouble de l’humeur. Un milieu indifférent et peu stimulant peut à lui seul réduire à néant la conation.

> télécharger le passionnant rapport Bien-être et santé mentale : des atouts indispensables pour bien vieillir, Olivier de Ladoucette, mars 2011, 38 pages au format pdf

Trackbacks

Use this link to trackback from your own site.

Comments

You must be logged in to leave a response.