l’intĂ©grale des termes mĂ©dico-technocratiques

Posted by kineblog on December 14, 2008

Fond de tiroirs

… tordant, Ă  lire sur le recommandable blog, d’un cardiologue, Granges Blanches. Trois extrait savoureux:
Référentiel/Référent:

Correspond soit à une personne (le référent), soit à une recommandation médicale publiée dans la littérature (le référentiel).

Le médecin désigné par ses pairs comme référent dans un domaine particulier est souvent celui qui est le moins nul sur le sujet, ou celui qui est absent au cours de la réunion.

Le rôle principal du médecin référent est de taper l’intitulé de son sujet de prédilection sur Google, puis de faire un copier/coller d’un texte pas trop mauvais sur un papier à en-tête de la clinique, puis de le faire valider par la CME suivante en clamant bien fort « c’est moi qui l’ai fait ! ».

En général, l’enthousiasme général est tel que la direction décide de publier le texte sur le site web de la clinique (voire sur celui de l’HAS). Le texte est alors copié/collé par un autre médecin référent, et ainsi de suite.

J’ai eu ainsi la surprise de retrouver, Ă  peine modifiĂ©e, “ma” recette de makrouts dans un rĂ©fĂ©rentiel HAS sur la prise en charge des patients diabĂ©tiques.

Quant aux référentiels, l’exemple donné ci-dessus montre à lui seul leur valeur scientifique.

Une seule petite remarque : Copernic avait tort. Notre univers ne tourne pas autour du Soleil, mais autour d’un référentiel.

F(ormation) M(Ă©dicale) C(ontinue):

« Machin », dans son sens gaulliste.

A la base, devait obliger les médecins à une remise à niveau régulière.

La particularitĂ© du « Machin » est sa complexitĂ©, notamment la multiplicitĂ© des intervenants (crĂ©dits, Conseil RĂ©gional de la FMC, CDOM, CROM…), ses menaces nĂ©buleuses et surtout l’absence de financement public.

Les autorités sanitaires, dans leur grande sagesse envisagent donc de faire financer la FMC par l’industrie pharmaceutique.

Dans une seconde phase (encore gardée secrète) ces mêmes autorités envisagent de faire directement prescrire les médicaments par les visiteurs médicaux, et ainsi de se débarrasser des intermédiaires inutiles que sont les médecins qui gaspillent l’argent public.

Comme souvent, l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Protocoles:

Première Loi : Un protocole ne peut ni porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger ;

Deuxième Loi : Un protocole doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi ;

Troisième Loi : Un protocole doit protĂ©ger son existence dans la mesure oĂą cette protection n’entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi.

plus de définitions sur Granges Blanches

Trackbacks

Use this link to trackback from your own site.

Comments

You must be logged in to leave a response.