Camarades mĂ©decins… et masseurs-kinĂ©sithĂ©rapeutes !

Posted by kineblog on November 27, 2008

Fond de tiroirs

Lu sur le très sympathique blog Rhumatologie en pratique:

L’essentiel:
-Au coeur du système de santé, le médecin n’en influence plus la politique.
-Libéral? Non. Fonctionnaire.
-La solution est-elle l’ultra-libéralisme? Voyons les risques…
-Et si chacun négociait sa convention individuelle?
-La profession aura-t-elle le courage de sortir du communisme aveugle?

En une trentaine d’années, les médecins ont perdu toute influence sur la politique de santé.
Qu’ils soient nombreux sur les bancs de l’Assemblée n’y a rien changé.
Accrochés à une vision aristocratique de la médecine, leurs aînés furent obnubilés par la préservation des avantages acquis (les leurs). Ils ne firent pas un geste pour empêcher la fonctionnarisation des générations suivantes.

Fonctionnaire? Le médecin n’est-il pas le libéral-type??
Voyons…
-Un paiement à l’acte identique quelle que soit l’expérience, la qualité du service rendu, la concordance avec les bonnes pratiques, le succès rencontré…
-> Pas utile de s’améliorer pour augmenter son revenu. Les heures sups sont la seule solution.
-Un unique employeur: la sécu. Qui décide seule du tarif, peu entravée par des syndicats inefficaces parce que très catégoriels.
-Un protectionnisme certain: Tentez d’attaquer un fonctionnaire pour travail médiocre…
-Un riche CE financé par l’industrie pharmaceutique.
-Une paperasserie exhubérante, un contrôle informatisé de plus en plus strict.

Quelques dinosaures survivent, c’est vrai: Les médecins hors convention.

> la suite sur le blog Rhumatologie en pratique

Trackbacks

Use this link to trackback from your own site.

Comments

You must be logged in to leave a response.