Suisse : rapport sur la qualité des soins de longue durée

Posted by kineblog on November 11, 2008

“En tout Ă©tat de cause, la qualitĂ© des soins repose pour l’essentiel sur le savoir-ĂŞtre et le savoir-faire, l’expĂ©rience, la formation, les conditions de travail, les effectifs du personnel soignant et du personnel de maison.
Il faut suffisamment de temps Ă  disposition pour donner les soins requis, entretenir ou dĂ©velopper la participation du rĂ©sidant, lui tĂ©moigner du respect et maintenir la communication avec lui…”

Extraits d’un rapport sur la qualitĂ© des soins du Conseil Suisse des AĂ®nĂ©s:

♦ Le Conseil suisse des aînés CSA estime que la qualité des soins de longue durée requiert de la part de tous les partenaires au système de santé une attention supérieure ou au moins égale à celle prêtée aux questions de financement.
Mieux assurer et contrĂ´ler la qualitĂ© des soins pourrait Ă©ventuellement rĂ©duire les coĂ»ts. Il convient de respecter la personne âgĂ©e comme le prescrivent les directives mĂ©dico-Ă©thiques et recommandations de l’AcadĂ©mie suisse des sciences mĂ©dicales concernant le traitement et la prise en charge des personnes âgĂ©es en situation de dĂ©pendance.

♦ Le Message relatif Ă  la loi fĂ©dĂ©rale sur le nouveau rĂ©gime de financement des soins du 16 fĂ©vrier 2005 n’apporte guère de clartĂ©. Bien que consacrĂ© essentiellement au financement des soins destinĂ©s aux personnes âgĂ©es, il ne consacre qu’un mince
chapitre 1.1.2 Ă  la “DĂ©finition des soins et objet”, reproduit intĂ©gralement ci-après:

“ActivitĂ© d’une extrĂŞme hĂ©tĂ©rogĂ©nĂ©itĂ© et aux multiples dimensions, les soins se dĂ©robent dans une large mesure Ă  une dĂ©finition prĂ©cise. En partant du but et de la raison d’ĂŞtre des soins, des tentatives de dĂ©finition figurent toutefois dans la littĂ©rature, qui dĂ©crivent les soins de façon gĂ©nĂ©rale comme la prestation fournie par une personne Ă  certaines personnes ou groupes oscillant entre santĂ© et maladie. Moyennant des soins, la prestation vise Ă  promouvoir, conserver ou rĂ©tablir la santĂ©, Ă  prĂ©venir ou calmer les souffrances et Ă  permettre de faire face Ă  un Ă©tat de santĂ© fluctuant ou de mourir dans la dignitĂ©. Elle a pour raison d’ĂŞtre d’aider les patients ayant une autonomie limitĂ©e dans l’accomplissement des actes ordinaires de la vie afin qu’ils puissent reprendre, continuer, rĂ©adapter ou reconstruire leur vie quotidienne. Mais quelles que soient les pĂ©riphrases pour dĂ©finir les soins, toutes ont en commun d’y rattacher fortement les aspects mĂ©dicaux, psychiques, sociaux et fonctionnels dont il faut tenir compte dans le cas d’espèce en fournissant la prestation.” (05.025 Message relatif Ă  la loi fĂ©dĂ©rale sur le nouveau rĂ©gime de financement des soins du 16 fĂ©vrier 2005, p. 1917 et 1918).

Lire le Rapport sur la qualité des soins de longue durée, CSA, 2007 3, 11 pages, format pdf.

Trackbacks

Use this link to trackback from your own site.

Comments

You must be logged in to leave a response.