Patient responsable!

Posted by kineblog on July 08, 2006

Fond de tiroirs

La rédaction web des Echos - 29 juin 2006

L’Ă©mergence du « patient responsable » [ 29/06/06 ]

Mis à mal par la vague des déremboursements, le secteur pharmaceutique plaide auprès des patients pour une « automédication responsable ».

Contrairement Ă  son voisin suisse, le patient français associe souvent les mĂ©dicaments non remboursables Ă  des produits manquant d’efficacitĂ©.

Il y avait « l’entreprise responsable », « le citoyen responsable », il y a dĂ©sormais le « patient responsable ». Le concept fait doucement son apparition dans l’industrie pharmaceutique. DĂ©but juin, l’Association of the European Self-Medication Industry tenait sa rĂ©union annuelle Ă  Athènes autour de ces enjeux, qui risquent fort de faire l’actualitĂ© de la santĂ© dans les prochains mois sous le terme d’« automĂ©dication responsable ». Le principe est simple : « L’automĂ©dication responsable consiste pour les individus Ă  soigner leurs maladies grâce Ă  des mĂ©dicaments autorisĂ©s, accessibles sans ordonnance, sĂ»rs et efficaces, dans les conditions d’utilisation indiquĂ©es », dĂ©finit l’OMS.

Deuxième pays d’Europe par sa population mais en quatrième position pour l’achat de mĂ©dicaments sans ordonnance, la France est, sur ce sujet, Ă  la traĂ®ne : le Français dĂ©pense en moyenne 33 euros par an pour des mĂ©dicaments non remboursables quand un Anglais y consacre 42 euros et un Suisse près de 90. L’Afipa (Association de l’industrie pharmaceutique pour une automĂ©dication responsable), qui rĂ©unit une vingtaine de laboratoires tous spĂ©cialisĂ©s dans l’OTC (« over the counter », c’est-Ă -dir les mĂ©dicaments sans ordonnance), bataille auprès des pouvoirs publics pour une reconnaissance du « service mĂ©dical rendu d’automĂ©dication ». Le ministre de la SantĂ© a promis de s’y pencher.

La suite sur le site les echos


Trackbacks

Use this link to trackback from your own site.

Comments

You must be logged in to leave a response.