Syndicalisme, acte unique et secteur 2

Posted by kineblog on February 21, 2006


Depuis quelques temps, l’idĂ©e d’un acte unique fleurit sur les forums…

Extrait du forum Snmkr75

Bonjour,

Je fais partie des vieux cons et je peux vous dire que la nomenclature simplifiĂ©e Ă  trois codifications a Ă©tĂ© rĂ©digĂ©e et proposĂ©e par Mrs Brenne et Trocme sauf erreur, il y a au moins 15 ans, elle n’a jamais Ă©tĂ© reprise toujours sauf erreur par nos dignes reprĂ©sentants.

A vrai dire je ne pense pas qu’un acte unique oĂą simplifiĂ© rĂ©soudra nos problèmes car il nous laissera toujours dĂ©pendant de la politique, de la conjoncture Ă©conomique, d’un ministre ou d’un directeur de caisse, etc.
Ce qu’il nous faut c’est un vĂ©ritable espace de libertĂ© et Ă  ma connaissance je ne vois guère qu’un secteur 2.

Certains diront tu n’as qu’Ă  te dĂ©conventionner en sachant pertinemment que c’est pour la plupart d’entre nous matĂ©riellement impossible.
D’autres disent faisons du hors sĂ©cu, mais chacun d’entre nous sait qu’il est difficile de faire cohabiter sous le mĂŞme toit cellulite et rhumato, muscu et traumato, ostĂ©o et kinĂ©sithĂ©rapie conventionnelle.
D’autre encore affirmeront qu’on ne peut tout vouloir, qu’il faut nĂ©gocier, le problème c’est que les nĂ©gociations ne nous ont apportĂ© que pas mal de contrainte et peu d’avancĂ©es.

Nos syndicats ont beau se glorifier d’avancĂ©es considĂ©rables pour l’avenir de la profession, ce que je vois moi, c’est que depuis maintenant 34 ans que j’exerce, mon pouvoir d’achat n’a cessĂ© de baisser et mes charges d’augmenter en mĂŞme temps que j’augmentais mon temps de travail.
Nos syndicats que ce soit le mien (SNMKR) ou l’autre, n’ont jamais Ă©tĂ© des syndicats de revendications mais des syndicats de concessions.

Ne faut-il pas un jour savoir dire c’en est trop de vos avenants jamais respectĂ©s ou avec des annĂ©es de retard, c’en trop des obligations sans juste retour… maintenant nous voulons…

Comme vous le dites, si nous nous mettions tous ensemble, si tous les p’tits kinĂ© de France pouvaient se donner la main, si nos syndicats oubliaient un jour leur concours de statistique et leur guĂ©guerre stĂ©riles, si les confrères cessaient de se donner en spectacle dans les forums en s’invectivant sans retenue, peut-ĂŞtre que ?, encore que j’ai le souvenir d’une manifestation rĂ©unissant pour une fois un grand nombre de praticiens, manifestation de force qui avait vu dès le lendemain la fĂ©dĂ© signer pour une augmentation de misère.

Toutefois n’oublions pas que nous sommes, allez, 10% de syndiquĂ©s et que lorsque l’on sait que sur ces 10%, au grand maximum, 10% assistent aux rĂ©unions ou participent Ă  la vie syndicale, il faut vraiment relativiser notre force de frappe.

C’est d’ailleurs Ă  ces chiffres que nos reprĂ©sentants devraient surtout rĂ©flĂ©chir et peut-ĂŞtre remettre en question une politique syndicale non pas revendicatrice mais du moindre mal et mĂŞme parfois du pire, qui n’a pas su, jusqu’Ă  preuve du contraire, rĂ©unir et sĂ©duire les kinĂ©sithĂ©rapeutes

J’ai sans doute Ă©tĂ© trop long pour certains, tant pis.

Confraternellement.

———————>le post original puis scrollez vers le bas, SVP, msieur dame…


Trackbacks

Use this link to trackback from your own site.

Comments

You must be logged in to leave a response.

  1. Arnaud Tue, 04 Sep 2007 08:02:28 CEST

    Cet article est tout Ă  fait juste dans son ensemble et parfaitement reprĂ©sentatif de la situation minable que vit la profession actuellement!! Mais si, comme ce confrère on ose le dire on passe de suite pour un energumen, un aigri de la profession, un blasĂ©, un pauvre type qui n’aime pas son mĂ©tier….A croire que les kinĂ©s n’ont que très peu d’espace de reflexion, et que leur sens critique n’existe pas. A ce regime nous disparaitrons de la scène … Soyez en sur !