Prolo qui s’ignore!

Posted by kineblog on February 11, 2006


Comme tout bon ouvrier il confond chiffre d’affaire et revenu rĂ©ellement disponible.
Ouvrier il l’est dĂ©finitivement et plus encore car il est un des rares travailleur encore payĂ© Ă  la pièce, son seul salut Ă©conomique alors que prix du pain ne cesse de croĂ®tre (effet euro) est de travailler plus;
Travailler mieux n’est pas une stratĂ©gie viable, car ce qu’il vend ne sera jamais cher, tarifs rĂ©glementĂ©s obligent.
Modèles réussites:
- Petit patron: installĂ© dans un quartier prolĂ©taire, le niveau d’exigence d’une population de petits salariĂ©s est faible (car pour ces gens lĂ , maladie=congĂ© payĂ©, faible niveau d’instruction, gratuitĂ© des soins). Il mettra en place un protocole de traitement lui permettant d’accueillir simultanĂ©ment un maximum de patients…l’objectif recruter un maximum d’assistants donc de rĂ©trocessions d’honoraires, puis prendre souvent des vacances, et Ă©ventuellement Ă©voluer vers le statut dĂ©crit plus bas…
- Artisant d’Art: traitement de qualitĂ© hautement individualisĂ© pour une clientèle trĂ©s solvable, et peu/pas souffrante: massage de confort, ostĂ©opathie, esthĂ©tique…

L’IdĂ©al: allier les deux modèles; une usine Ă  rĂ©trocession et un cabinet de luxe dans les beaux quartiers!


Trackbacks

Use this link to trackback from your own site.

Comments

You must be logged in to leave a response.

  1. admin Fri, 17 Feb 2006 20:40:04 CET

    Pas mal, bon début